Retour

Où logeront les réfugiés syriens après la fin des subventions fédérales?

Certains conseillers municipaux d'Ottawa s'inquiètent du sort qui attend plusieurs réfugiés syriens à la fin des subventions fédérales.

Ces fonds aident à couvrir les dépenses de logement pendant l'année qui suit leur arrivée au pays.

Avec les défis d'intégration et de l'apprentissage de l'une des deux langues officielles, le conseiller municipal Mathieu Fleury craint aussi qu'il soit difficile pour ces réfugiés de trouver un logement abordable.

Près de 10 000 personnes se trouvent déjà sur la liste d'attente en vue d'obtenir un logement abordable géré par la Ville d'Ottawa.

Mathieu Fleury, qui est aussi le président du conseil d'administration de Logement communautaire Ottawa, souhaite qu'on évalue rapidement d'autres options avec le secteur privé.

« Des logements qui pourraient être subventionnés, basés sur des suppléments financiers. Différentes approches peuvent être élaborées, mais il faut le faire avant le mois de décembre, parce que sinon on va être pris dans une situation très critique », illustre-t-il.

Selon un quotidien d'Ottawa, les 1100 réfugiés syriens d'Ottawa parrainés par le gouvernement ont tous réussi à se trouver un logement, mais plusieurs ont bénéficié des largesses des propriétaires.

Plus d'articles

Commentaires