Le propriétaire du stade de la Place TD à Ottawa poursuit des entrepreneurs pour plus de 6 millions de dollars à la suite de la revitalisation du parc Lansdowne.

Ottawa Sports and Entertainment Group (OSEG) allègue que le travail des entrepreneurs n'a pas été bien fait.

Après avoir fait lui-même l'objet de poursuites devant les tribunaux dans le cadre de la revitalisation du parc, OSEG poursuit à son tour un architecte et quatre firmes d'ingénieurs pour négligences et rupture de contrats.

Sans préciser la nature des « négligences », le vice-président des communications d'OSEG, Randy Burgess, affirme que le stade demeure sécuritaire.

Selon CBC, la poursuite concernerait le travail effectué sur le stade, les espaces de vente au détail et le stationnement souterrain.

Refusant de commenter davantage le dossier puisqu'il se retrouve devant les tribunaux, le responsable des communications a indiqué qu'une poursuite allait de soi. « Une personne croit ceci, l'autre croit cela. Je crois que pour connaître le fond des choses, nous avons parfois besoin de l'aide des tribunaux [traduction libre] », a ajouté M. Burgess.

Les entreprises concernées n'ont pas répondu aux demandes d'entrevue de CBC ou ont indiqué qu'elles ne pouvaient pas faire de commentaire.

Avec les informations d'Ashley Burke de CBC Ottawa

Plus d'articles

Commentaires