Retour

Pas de dossier plus important que les autres pour Gatineau en 2017, selon le député Lauzon

Le député libéral d'Argenteuil-La-Petite-Nation persiste et signe. Il faut plus d'un projet à Gatineau pour les célébrations du 150e anniversaire de la Confédération l'an prochain.

Le député réplique ainsi à la réaction du maire de Gatineau, qui a laissé savoir, jeudi matin, que le projet des Mosaïcultures reste le « seul et unique dossier signature porté par la Ville de Gatineau pour les célébrations du 150e anniversaire. »

Cette précision survient au lendemain de la diffusion du reportage d'ICI Ottawa-Gatineau, qui dévoilait que des élus gatinois tentent de faire développer le projet de la Place des festivals pour 2017, et ce, à l'insu du maire Maxime Pedneaud-Jobin.

Dossier en main, le député Lauzon parle de 11 projets partout dans sa circonscription, dont certains à Gatineau, qu'il a soumis à la ministre du Patrimoine canadien pour les fêtes du 150e, Mélanie Joly.

Aux dires de M. Lauzon, Gatineau ne doit pas être une ville d'un seul projet, soit les Mosaïcultures.

« Ce n'est pas parce que c'est la Ville de Gatineau que je suis obligé d'accepter seulement ce projet-là », soutient-il. « J'ai fait l'acceptation de l'ensemble des projets de tout mon comté. »

Le député souhaite que tous les dossiers soient considérés par la ministre Joly.

« Il n'y a en pas un plus important que les autres », poursuit Stéphane Lauzon.

La Place des festivals n'est pas mise de l'avant au conseil

Par voie de communiqué, le cabinet du maire a souligné que le conseil municipal n'a jamais mis de l'avant le projet Place des festivals en vue des célébrations.

Il a rappelé que le comité du 150e, présidé par le conseiller municipal Maxime Tremblay et la présidente de Tourisme Outaouais, Manuela Teixeira, doit rendre des comptes au conseil municipal.

Un montant de 2 millions de dollars a d'abord été réservé par le conseil pour investir dans le projet des Mosaïcultures. Puis, un fonds de soutien de 300  000 $ pour un appel de projets sur le territoire de la Ville a été approuvé par le conseil.

Plus d'articles