Retour

Pas de feux verts à temps pour les pompiers de la MRC des Collines

Les feux verts pour annoncer le passage d'un pompier volontaire étaient attendus dans la région dès lundi, mais le projet pilote des pompiers volontaires n'entrera finalement pas en vigueur comme prévu, dans la MRC des Collines.

Si le ministère de la Sécurité publique annonçait en mai que le programme débuterait le 24 août dans deux MRC du Québec, les deux parties nécessaires au projet ne se sont toujours pas entendues en Outaouais.

Aucune entente n'a été conclue entre le ministère de la Sécurité publique et la MRC des Collines.

Cette dernière dit avoir fait des contre-propositions à Québec il y a un mois, mais ne pas avoir reçu de réponse depuis, selon son préfet Robert Buissière.

La MRC des Collines veut conserver les gyrophares verts plus longtemps que la durée du projet pilote, soit trois ans. Elle demande également au gouvernement de payer une partie des frais de formation, d'affichage et de publicité.

« Au niveau du national pour les publicités, je pense que c'est normal que ça soit Québec qui paie », poursuit M.Buissière. 

Le ministère de la Sécurité publique, quant à lui, affirme n'avoir reçu aucun signe de la MRC.

Même si les parties n'ont toujours pas conclu d'entente, les espoirs sont grands pour ce projet qui se fait attendre depuis longtemps au Québec.

L'initiateur du projet, un pompier volontaire nommé Michel Gauthier, milite pour l'arrivée des feux verts clignotants depuis plus de 15 ans. Le retard des démarches le déçoit.

La MRC se dit convaincue de fournir d'ici octobre aux pompiers de la région les feux verts clignotants pour intervenir plus rapidement.

D'après un reportage d'Andréanne Apablaza

Plus d'articles

Commentaires