Retour

Pas de hausse de taxe pour combler le déficit de la Ville d’Ottawa

Le maire d'Ottawa exclut toute possibilité de hausser les taxes, afin de combler un déficit anticipé de 41 millions de dollars. Ce manque à gagner, qui représente près de 1,5 % du budget 2015, sera comblé autrement assure Jim Watson.

Lors de la campagne électorale municipale, le maire d'Ottawa avait promis une hausse d'impôt de 2 % ou moins et il a tenu cet engagement dans le dernier budget.

Le fait que les services municipaux prévoient un déficit historique de 41 millions de dollars, d'ici la fin de l'année, n'est pas de nature à le faire changer d'idée.

Sur cette somme, 17,7 millions de dollars sont imputables aux travaux publics, ainsi qu'aux opérations de déneigement et d'entretien hivernal.

Une autre part de ce déficit, soit 14  millions de dollars, résulte des conditions salariales de certains employés municipaux (10 millions), qui ont été imposées par arbitrage par la province, mais aussi des coûts supplémentaires qui sont liés aux maladies professionnelles (4 millions).

Un manque à gagner de 7 millions de dollars s'explique enfin par des revenus moins élevés que prévu, notamment du service d'eau potable, et par le gel et les bris de plusieurs conduites d'eau.

Des pistes de solutions

Certains conseillers, dont Diane Deans, ont souligné que le dernier budget était trop serré et qu'il ne laissait pas assez de marge de manœuvre.

« Nous nous dirigeons vers une crise financière. Nous avions pris des risques en comptant sur un alignement des planètes qui ne s'est pas produit », déplore la conseillère du quartier Gloucester-Southgate.

Le maire croit qu'avec une gestion plus stricte, la décision de geler l'embauche à la Ville et une réaffectation de certaines sommes puisées dans des projets d'infrastructure, il sera possible de revenir à l'équilibre budgétaire.

La Municipalité a aussi la possibilité de puiser dans ses fonds de réserve à hauteur de 20 millions de dollars, afin d'équilibrer ses comptes.

Par ailleurs, une révision du processus d'entretien hivernal est en cours depuis plusieurs mois. Un rapport sera soumis en octobre et devrait comprendre quelques solutions pour économiser de l'argent.

D'après des informations de Stéphane Leclerc et Alistair Steele

Plus d'articles

Commentaires