Gabryel Paquin-Boudreau n'écopera pas suite au duel de vendredi soir, entre les Olympiques de Gatineau et les Remparts de Québec. L'attaquant avait été accusé par l'entraîneur-chef des Remparts, Philippe Boucher, d'avoir tenu des propos racistes envers l'un de ses joueurs.

Raymond Bolduc, le directeur de la sécurité des joueurs du circuit, a mené son enquête auprès des deux équipes.

Il s'est entretenu avec les joueurs concernés, les entraîneurs-chefs, ainsi que les quatre officiels présents au match.

La LHJMQ a indiqué par voie de communiqué « qu'il n'y a pas eu de preuve concluante pour sanctionner dans ce dossier ».

Boucher avait affirmé après la rencontre que Paquin-Boudreau avait lancé des remarques racistes à Yannick Turcotte, un joueur mulâtre, lors d'une mêlée devant le banc des visiteurs.

Les Remparts avaient officiellement déposé une plainte à la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) après la rencontre.

Les Olympiques ont quand même eu droit à un rappel de la politique antidiscriminatoire en place dans le circuit Courteau, selon laquelle une tolérance zéro s'applique à tout propos inapproprié.

Le deuxième match entre Gatineau et Québec aura lieu samedi, à 19 h au Centre Robert-Guertin. Les Olympiques mènent 1-0 dans la série.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine