Retour

Patrick Brazeau plaiderait coupable à une accusation réduite de voie de fait simple

Le procès pour voie de fait et agression sexuelle du sénateur suspendu Patrick Brazeau pourrait prendre fin dès mardi prochain. Selon nos informations, Patrick Brazeau a conclu une entente avec la poursuite en vertu de laquelle il plaiderait coupable à une simple accusation de voie de fait. En contrepartie, le sénateur suspendu obtiendrait une absolution inconditionnelle et son casier judiciaire resterait vierge.

L'incident à l'origine de cette affaire était survenu dans une résidence de Gatineau en février 2013. La victime alléguait avoir été bousculée, poussée en bas d'un escalier et agressée sexuellement.

Mais l'avocat de M. Brazeau avait relevé des contradictions dans le témoignage de la victime.

Patrick Brazeau doit se présenter devant la justice mardi prochain à Gatineau relativement à cette affaire.

Le sénateur suspendu accepterait aussi de plaider coupable à des accusations de possession de cocaïne liées à un autre incident, survenu en avril 2014.

Patrick Brazeau ne sera pas, pour autant, au bout de ses peines : il doit subir un autre procès, au début de 2016, lié au scandale des remboursements de dépenses de logement au Sénat.

Patrick Brazeau, 40 ans, avait été nommé au Sénat en 2009 par Stephen Harper. Il occupait auparavant les fonctions de chef national du Congrès des peuples autochtones, qui représente les Autochtones vivant hors des réserves.

Avec les informations de Louis Blouin

Plus d'articles

Commentaires



Rabais de la semaine