Retour

Patrick Grandmaître aux commandes des Gee Gees

Un peu plus d'un an après la suspension de son programme de hockey masculin à la suite d'un scandale sexuel, l'Universtié d'Ottawa entame le processus de reconstruction. Le Gris et Grenat a dévoilé ce matin l'identité de son nouvel entraîneur-chef, Patrick Grandmaître.

Né dans l'ancienne municipalité de Hull, M. Grandmaître, 36 ans, a reçu plusieurs distinctions individuelles lors de sa carrière de joueur au niveau universitaire, dans les années 2000. Il n'a pas connu les honneurs de la Ligue nationale de hockey, mais il a évolué au niveau professionnel en Europe.

Diplômé en sciences de l'activité physique et en éducation de l'Université St. Francis Xavier, il a enseigné au Collège Nouvelles-Frontières de Gatineau où il a lancé et dirigé le programme de hockey.

Patrick Grandmaître a aussi œuvré au sein de l'Intrépide de Gatineau, en midget AAA, de l'équipe de hockey féminin de l'Université d'Ottawa et des Tigres de Victoriaville, dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ).

En annonçant cette nomination, le directeur Services des sports de l'Université d'Ottawa, Marc Schryburt, a pris soin d'éviter de s'attarder sur les déboires extra sportifs du programme de hockey masculin, qui ont terni sa réputation. Il a préféré souligner l'importance de faire honneur à la tradition et à l'histoire d'une équipe qui fête ses 125 ans d'existence.

« En regardant vers l'avant, en faisant les choses de façon professionnelle, on a toutes les chances de notre côté de ramener l'importance et l'histoire positive qu'il y a toujours eu avec cette équipe-là », affirme-t-il.

L'équipe sera de retour sur la glace l'an prochain, en 2016-2017, après l'adoption de nouvelles règles sur le harcèlement et la discrimination, qui s'appliquent maintenant à tous les étudiants-athlètes de l'Université.

Du pain sur la planche

Maintenant aux commandes de l'équipe masculine de l'Université, la première tâche de Patrick Grandmaître sera de sélectionner 25 nouveaux joueurs.

Au-delà de l'aspect athlétique, il compte aussi attacher beaucoup d'importance au comportement des futures recrues, qui devront se montrer irréprochables sur et en dehors de la glace.

« C'est certain que je vais avoir un certain mélange, je n'aurai pas 25 personnes pareilles, mais je veux cibler les joueurs de la bonne façon, ensuite ça va être mon travail et le travail de mes assistants d'instaurer de bonnes lignes de conduite », a-t-il précisé sur un ton posé et calme.

Il affirme qu'il donnera une chance aux sept anciens joueurs des Gee Gees, qui fréquentent toujours l'Université d'Ottawa, cette année.

Ils pourront participer au camp d'entraînement, mais Patrick Grandmaître prévient qu'il ne choisira que ceux qui cadrent le mieux avec ses priorités.

Un renfort de poids

Le nouveau pilote des Gee Gees pourra compter sur un renfort de poids, en la personne de l'ancien entraîneur-chef du Canadien de Montréal et des Sénateurs d'Ottawa, Jacques Martin.

Ce dernier, qui est un diplômé de l'Université d'Ottawa, agira à titre de conseiller et de mentor auprès de l'encadrement de l'équipe.

Il affirme que son rôle consistera à « s'asseoir avec Patrick pour [...] discuter sur le point de vue du système, de la technique, mais aussi si le point de vue de l'expérience, des valeurs. »

Par ailleurs, Patrick Grandmaître, qui se mari la semaine prochaine, assistera au camp des recrues des Sénateurs d'Ottawa, en septembre, en qualité d'entraîneur invité.

D'après des informations de Nathalie Tremblay et de Mathieu Gohier

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Le Sagittaire: le signe le plus chanceux?





Rabais de la semaine