Retour

Pauvreté : des organismes dénoncent le silence des partis et des candidats

Le Collectif régional de lutte à l'itinérance en Outaouais (CRIO) dénonce le silence des candidats aux élections fédérales sur les problèmes de pauvreté et d'itinérance.

Selon le CRIO, la question du port du niqab a retenu beaucoup plus l'attention que les programmes d'aide aux personnes pauvres ou sans-logis.

L'organisme soutient que les besoins sont grandissants dans la région ainsi que partout au pays. Parallèlement, les programmes subissent des coupes.

Selon le CRIO, 872 personnes ont séjourné dans un des refuges d'urgence et près de 150 000 personnes ont eu recours à un service d'aide alimentaire en Outaouais.

Malgré l'adoption de la Politique nationale de lutte à l'itinérance en février 2014, le collectif régional de lutte à l'itinérance en Outaouais dressait ce printemps un bilan négatif de la situation en Outaouais.

En mettant l'économie au centre des enjeux, on relaie les questions de pauvreté et d'itinérance loin dans la liste des priorités selon l'organisme.

Plus d'articles

Commentaires