Retour

Pénurie de personnel appréhendée au CISSS de l'Outaouais cet été

Le Syndicat des travailleurs et travailleuses de la santé et des services sociaux de l'Outaouais – CSN (STTSSSO-CSN) appréhende une pénurie de personnel pour la période estivale au Centre de santé et de services sociaux (CISSS) de l'Outaouais.

« On sait qu’il va manquer de personnel à peu près dans tous les types d’emplois », anticipe Josée McMillan, présidente du syndicat, en entrevue à Radio-Canada.

Selon Mme McMillan, cette pénurie pourrait toucher les préposés aux bénéficiaires, les auxiliaires en santé, tout autant que les ouvriers spécialisés, et les agentes administratives.

« De ce qu’on entend de nos membres, c’est qu’il n’y a pas grand personnel qui est rentré dans nos établissements dernièrement, il n'y a pas beaucoup de nouvelles personnes à former, donc on fait le constat qu’on n’a pas réussi à avoir le personnel suffisant pour venir aider pour l’été », s'inquiète-t-elle, sans toutefois avancer de chiffres précis.

Pour sa part, la direction du CISSS de l'Outaouais a repris le dialogue et proposé un retour à la table des négociations lundi soir, alors que le syndicat avait cessé ces dernières samedi en après-midi, puisqu'il ne voulait pas déroger de certains points.

« L’employeur veut avoir une grande flexibilité et une grande mobilité de nos membres et nous, on veut une flexibilité et une mobilité sur une base volontaire de nos membres. On veut aussi que l’employeur paye le kilométrage quand nos membres vont changer de port d’attache ou d’établissement pour aller donner des soins », spécifie la présidente.

Le syndicat devrait reprendre les négociations avec la partie patronale mercredi matin.

« On s’attend à une ouverture de l’employeur sur les points sur lesquels on n’a pas pu s’entendre samedi après-midi », juge Mme McMillan.

Dans un courriel adressé à Radio-Canada, le CISSS de l'Outaouais confirme avoir sollicité une rencontre avec la CSN et que des négociations sont en cours. Toutefois, il ne souhaite pas commenter davantage n'ayant « pas l’intention de négocier sur la place publique. »

Plus d'articles