Retour

Peu de demandes d'aide financière déposées par des sinistrés de l'Ontario

Seulement sept des cinq cents sinistrés des inondations du côté ontarien de la rivière des Outaouais ont jusqu'à présent soumis une demande d'aide financière au gouvernement.

Plusieurs sinistrés de l'Ontario trouvent que l'échéance pour soumettre leur demande, le 11 septembre, arrive très rapidement.

« Je pensais qu'on faisait ce qu'on avait à faire, comme regarder nos reçus, regarder les travaux qu'on fait puis après qu'on soumettait ça », a rapporté Georges Lozier, qui n'a pas encore fait sa demande d'aide financière.

« Ça s’en vient vite et puis on n'aura pas fini, on ne saura pas encore l’envergure de ce qui a été perdu », a-t-il ajouté.

Selon M. Lozier et son ami Daniel Larrivée, il est encore trop tôt pour qu'ils sachent quel montant ils devraient réclamer.

« On a tellement de choses à sortir, on ne sait pas encore tout ce qui est bon ou plus bon. On demande quoi en ce moment? On essaie de tout prendre en note », a souligné M. Larrivée.

Même son de cloche du côté de Geneviève Landry, qui croit que les sinistrés ont « les mains pleines ».

« Tu es obligé de courir pour essayer de sauver tout ce que tu peux, déménager pour certains, entreposer tout ce qui te reste en entrepôt. Ensuite, prendre ton souffle », a-t-elle énuméré. « Il y a des gens qui travaillent à temps plein. La vie régulière continue et en plus on a toutes ces responsabilités. Donc, dire que tu vas prendre une demi-journée pour passer à travers toute l’information sur le site web, qui est de la bonne information... »

Pas d'aide pour les résidences secondaires

Par ailleurs, le gouvernement de l’Ontario a confirmé par courriel qu’il n’avait pas l’intention de bonifier le programme d'aide afin que les propriétaires de chalets aient une compensation.

Le maire de Clarence-Rockland, Guy Desjardins, trouve cette situation très dommage. « On va continuer à demander. Après tout, ce sont des gens qui payent des taxes et on voudrait les aider », a-t-il affirmé.

Avec les informations de Claudine Richard

Plus d'articles

Commentaires