Retour

Phénix : des fonctionnaires n'ont plus confiance dans le fonds d'urgence

Certains fonctionnaires touchés par le fiasco du système de paye Phénix affirment avoir peur de demander des avances de salaire d'urgence. Ils craignent que cela ne leur fasse plus de mal que de bien.

Ashley Black, une étudiante, affirme que son fonds d'urgence n'a fait qu'empirer les choses. Après deux mois sans salaire au sein du gouvernement, la jeune femme pensait finalement recevoir 1400 $ de paye le 27 juillet.

À sa grande surprise, puisqu'elle devait rembourser l'argent du fonds d'urgence, Ashley Black a plutôt reçu une somme de... zéro dollar.

« Ma carte de crédit était complètement pleine », soutient-elle. « Je ne pouvais pas payer mon téléphone ni mon laissez-passer pour mon stationnement. »

Les représentants du gouvernement ont toutefois promis jeudi d'arrêter la récupération des fonds d'urgence sur la paye suivante en proposant d'étaler les remboursements sur plusieurs chèques de paye.

Trop peu trop tard pour Ashley Black, qui croit que certains fonctionnaires ont perdu confiance dans cette solution temporaire.

« Les gens n'osent même plus demander un chèque d'urgence, car ça crée plus de problèmes et ça prend plus de temps à résoudre », explique-t-elle.

Quelque 76 950 employés fédéraux attendent toujours des paiements du gouvernement fédéral à la suite des problèmes du système de paye automatisé Phénix, selon une mise à jour rendue publique jeudi.

Les 350 fonctionnaires qui attendaient toujours une première paye depuis des mois ont reçu un chèque le 10 août, a souligné la sous-ministre de Services publics et Approvisionnement Canada (SPAC), Marie Lemay.

Selon CBC

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine