Retour

Phénix : les fonctionnaires trop payés obtiennent un répit

L'Alliance de la fonction publique du Canada (AFPC) salue avec joie la décision du gouvernement fédéral de reporter le recouvrement des sommes payées en trop à des fonctionnaires en raison des ratés du système de paye Phénix.

Selon l'AFPC, plusieurs fonctionnaires qui ont reçu des sommes excédentaires ou des avances de salaires ont aussi été sous-payés, en raison des ratés du système de la paye.

Le syndicat réclamait depuis longtemps du gouvernement qu'il corrige les dossiers erronés des fonctionnaires avant de leur réclamer les sommes payées en trop.

Dans un courriel, le Conseil du Trésor souligne que « le gouvernement travaillera avec les agents négociateurs au cours des prochaines semaines pour finaliser les détails concernant la façon dont les nouveaux processus de recouvrement fonctionneront et les étapes que les employés devront peut-être suivre pour établir un plan de remboursement ».

Un problème de réglé, mais plusieurs toujours criants

Si l'AFPC accueille avec soulagement cette décision du Conseil du Trésor, elle rappelle toutefois que d'autres problèmes persistent. Le syndicat dit attendre avec impatience le changement annoncé dans le dernier budget qui permettra aux employés ayant été payés en trop de rembourser la somme reçue, soit la somme nette, et non pas la somme brute, avant les déductions à la source.

« On attend encore, c'est très important. Ils auraient pu faire le changement par lettre, ils ne l'ont pas fait », soutient Greg McGillis, vice-président exécutif de l'AFPC pour la région de la capitale nationale.

M. McGillis affirme aussi que le syndicat attend toujours du gouvernement qu'il offre des indemnités aux fonctionnaires lésés par Phénix.

Avec les informations de Jérôme Bergeron

Plus d'articles

Vidéo du jour


L'art d'être le parfait invité