Retour

Phénix : les syndicats mettent de côté leur poursuite envers le gouvernement fédéral

Des syndicats font marche arrière au sujet de leur demande à la Cour fédérale, alors qu'ils urgeaient le fédéral à payer les employés touchés par les problèmes du système de paye Phénix. Ils ont mis de côté leur demande, en échange de davantage de « partage d'informations et de communication » avec le gouvernement.

Dans un document de la Cour fédérale, datant de 22 décembre, le Conseil du Trésor et 13 syndicats s’engagent à respecter une liste de conditions. Ces dernières permettront, entre autres, aux experts du système de paye défectueux de partager plus d’informations et d’expertise avec un nouveau comité de consultation composé de syndicalistes et de spécialistes de Phénix.

L’accord demande au gouvernement de « résoudre les problèmes d’administration de la paye qui sont survenus à la suite de l’implantation de Phénix ».

Le nouveau comité mis en place pourra également « dévoiler des rapports et partager des informations qu’il estime pertinentes devant la place publique ».

Les syndicats seront maintenant partenaires au gouvernement pour trouver des solutions aux problèmes touchants la paye des fonctionnaires.

À la place de toujours poser une question et souvent se retrouver sans réponse adéquate, nous aurons accès à toute l’information.

Larry Rousseau, vice-président exécutif régional de l'Alliance de la Fonction publique du Canada

Selon cette ordonnance, conclue d’un commun accord, le gouvernement gardera ouverts son centre de paye satellite et ses centres d’appels, tant et aussi longtemps que les problèmes ne seront pas résolus.

Un système défectueux

Depuis sa mise en place en février dernier, le système de paye Phénix connaît de nombreux ratés.

Des milliers d'employés n'ont pas pu toucher leur chèque de paye pendant de nombreuses semaines, voire des mois.

Des heures supplémentaires et autres indemnités figurent également parmi la liste des sommes dues.

Plus d'articles

Commentaires