Retour

Phénix : une course contre la montre pour les fonctionnaires trop payés

Malgré plus de 1000 plaintes reçues au syndicat en un mois seulement, les fonctionnaires qui ont été payés en trop ont jusqu'à vendredi pour le signaler au Centre des services de paye de la fonction publique.

Sans quoi, ils pourraient devoir rembourser le montant brut élevé dans certains cas à des dizaines de milliers de dollars ou faire face à des complications fiscales.

Dès que cette consigne a été donnée en décembre dernier, des centaines de fonctionnaires se sont rués sur le téléphone, ce qui a occasionné un temps d’attente énorme évalué par moment à cinq heures, selon des syndicats.

Devant ce nombre élevé d'appels, Services publics et Approvisionnement Canada a permis aux fonctionnaires la semaine dernière de signaler leur situation grâce à un formulaire en ligne. L’attente serait alors passée de cinq heures à six minutes.

« Nous sommes déterminés à mettre des mesures en place afin de rendre plus facile la vie de nos fonctionnaires », a indiqué le secrétaire parlementaire de la ministre des Services publics et de l'Approvisionnement du Canada et député libéral de Gatineau, Steven MacKinnon.Toutefois, cette réponse du gouvernement est jugée tardive par l'Alliance de la fonction publique du Canada qui estime que le gouvernement ne devrait tout simplement pas exiger de remboursement.

Un stress énorme

Le stress est énorme pour les milliers de fonctionnaires touchés par ces erreurs, même pour ceux qui ont réussi à signaler l'irrégularité de leurs revenus.

 Je ne me plains pas de façon extrême parce que j'ai été trop payé, mais dans tous les cas, je dois dire que ça prend du temps, ça prend de l'énergie , a affirmé Jérôme Marty, un ancien fonctionnaire.

Selon les chiffres présentés dans le dernier rapport annuel du vérificateur général, près de 50 000 fonctionnaires auraient été trop payés par le gouvernement fédéral.

Avec les informations de Yasmine Mehdi

Plus d'articles