Retour

Pierre Charette au Temple de la renommée canadien

Le Québécois Pierre Charette est l'un des cinq nouveaux membres du Temple de la renommée canadien du curling qui seront intronisés le 9 mars prochain dans pendant le Championnat canadien masculin à Ottawa.

Curling Canada a dévoilé l'identité des cinq nouveaux membres jeudi. Outre Charette, les autres personnes admises seront Earle Morris, Ina Forrest, Darryl Neighbour et Bob Weeks.

Charette doit son intronisation autant à ses exploits sur la glace qu'à son rôle de bâtisseur.

En tant que joueur, il a été champion du Québec à sept reprises et médaillé d'argent au Brier en 1998 et 1999 comme troisième pour Guy Hemmings.

Charette est le seul à avoir joué au Brier à chacune des quatre positions. Et il a été nommé dans la première équipe d'étoiles comme troisième en 1999 et sur la deuxième équipe comme troisième en 1998.

Charette, de Gatineau, a aussi joué un rôle essentiel dans le développement du circuit des grands chelems. Il est un ancien président de l'Association mondiale des joueurs de curling et gère maintenant les tournois du grand chelem d'un océan à l'autre.

Restrictions sur l'utilisation des balais de poils

Craignant la controverse aux tournois importants, Curling Canada a limité l'utilisation des balais de poils aux Championnats canadiens féminin et masculin.

Seuls les capitaines et les vice-capitaines dans la maison vont avoir la permission d'utiliser des balais de poils, et seulement pour balayer des pierres qui ont franchi la ligne du « T » ou des gardes devant la maison pour les déplacer.

Lorsqu'une pierre sera lancée et qu'elle glissera d'un bout à l'autre de la glace, les balayeurs devront utiliser des balais en tissu.

Les nouvelles têtes de balais en poils synthétiques ou en mélange de poils naturels et synthétiques égratigneraient la glace de la même manière que celles des balais en tissu imperméable et texturé avec des encarts durs. Ces derniers ont été bannis l'an passé et manipuleraient les pierres de la même manière.

Certains joueurs ont rapporté que l'utilisation de balais de poils avait provoqué des tensions entre les équipes aux championnats provinciaux, même si leur utilisation était permise.

La décision de Curling Canada concerne seulement le Tournoi des coeurs et le Brier.

La Fédération mondiale devra prendre une décision avant les championnats du monde.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards