Retour

Pierre Dorion nouveau directeur général des Sénateurs

Les Sénateurs d'Ottawa ont confirmé, dimanche matin, que Bryan Murray quittait ses fonctions de directeur général. Il cède sa place à son adjoint des deux dernières saisons, Pierre Dorion.

Murray, 73 ans, est né à Shawville au Québec. Il tire un trait sur sa carrière de 35 ans comme entraîneur-chef et directeur général dans la LNH parce qu'il souhaite passer plus de temps avec sa famille, ses enfants et ses petits-enfants. Il restera associé aux Sénateurs à titre de conseiller spécial.

« Le plus difficile est de partir au terme d'une saison décevante, mais j'ai encore confiance que le talent présent dans cette équipe nous promet un bel avenir rempli de succès », a dit Murray.

Âgé de 43 ans et natif d'Orléans en banlieue d'Ottawa, Dorion est un ancien de l'organisation du Canadien de Montréal, avec lequel il a travaillé durant 10 ans. Il fait partie de l'organisation des Sénateurs depuis neuf ans. Il agissait depuis deux ans à titre de directeur général adjoint et de directeur du personnel des joueurs.

La gorge nouée par l'émotion, Dorion a rappelé la mémoire de son père décédé il y a quelques années. « Bryan Murray est le deuxième meilleur homme que j'ai côtoyé durant ma vie. Ses qualités sont indéniables et je n'aurais pas accepté ce poste si je n'avais pas reçu son appui. Le travail sera difficile, mais ne pas participer aux séries est inacceptable dans mon esprit. »

« Nous avons mal joué. Les joueurs le savent. Tout le monde le sait. Nous devrons faire beaucoup mieux l'an prochain, mais nous avons confiance en notre groupe pour y parvenir », a renchéri Dorion.

Murray avait les rênes de l'équipe en main depuis juin 2007. Il livre une bataille publique contre un cancer depuis le mois de novembre 2014.

Du coup, les spéculations vont bon train quant à la place de Dave Cameron derrière le banc des Sénateurs.

À l'instar des six autres équipes canadiennes, les Sénateurs (38-35-9) n'ont pas réussi à se qualifier pour les séries éliminatoires de la LNH.

Plus d'articles

Commentaires