Retour

Plaidoyer pour des défibrillateurs dans toutes les écoles élémentaires

Des parents d'Ottawa qui ont perdu leur fils de 8 ans à l'école cette année font campagne pour que tous les établissements élémentaires du pays soient dotés de défibrillateurs.

En février dernier, Griffin Martin jouait dans la cour de l'école élémentaire Wood d'Orléans lorsqu'il a été subitement victime d'un arrêt cardiaque. Sa famille a par la suite appris que cette école était l'une des 78 écoles élémentaires du Conseil scolaire d'Ottawa-Carleton qui ne possèdent pas de défibrillateur, sur un total de 114 écoles.

« Griffin était très, très actif. Il était difficile à garder en place. Ce n'est pas toujours une indication qu'il n'y a pas de problème », explique Damien Martin, le père de la victime.

Mike Carson, directeur des installations au Conseil scolaire d'Ottawa-Carleton, souligne que des défibrillateurs ont été installés dans toutes les écoles secondaires il y a cinq ans. Toutefois, leur implantation dans les établissements élémentaires est plus complexe.

Les défis consistent à former le personnel, à s'assurer que l'appareil reste chargé et qu'il soit testé régulièrement.

Damien Martin a lancé une campagne dans l'espoir que chaque école puisse obtenir un tel appareil au Canada, en commençant par Ottawa. La famille Martin a donné un premier appareil à l'école Wood afin d'honorer la mémoire de Griffin.

Le conseil scolaire affirme aussi travailler à une solution, notamment pour que la Municipalité s'occupe de l'entretien des défibrillateurs.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine