Retour

Plaidoyer pour le maintien de services consulaires pour les Français à Ottawa

Alors que le premier ministre français, Manuel Valls, entame une visite au Canada mercredi, une voix s'élève pour exiger que des services consulaires de base restent offerts à l'ambassade de France à Ottawa. 

Le conseiller consulaire élu pour l'Ontario et le Manitoba, Philippe Armengau, entend profiter de cette visite pour demander au premier ministre Valls de s'engager une fois pour toutes à conserver la veille consulaire dans la capitale afin d'offrir des services de dépannage aux quelque 15 000 ressortissants français qui habitent dans la région. 

« L'administration française est complexe et il faut relayer l'information », souligne M. Armengau.

En 2005, la section consulaire de l'Ambassade de France a fermé ses portes, mettant fin au service de proximité pour les ressortissants de la région, qui doivent se rendre à Toronto ou à Montréal pour des services comme une demande de passeport.

Une veille consulaire a toutefois été créée pour assurer les services de base, dont la réception des procurations de vote et la délivrance des certificats de vie.

« On parle d'un service qui coûte une vingtaine d'heures par semaine, c'est ouvert à temps partiel. On comprend que les pays ont des problèmes budgétaires, mais on comprend aussi qu'un minimum de services doit être offert », explique le conseiller consulaire.

M. Armengau croit que la capitale du pays se doit d'offrir au minimum des services consulaires de base, si elle ne peut offrir plus en raison des coûts.

Plus d'articles

Vidéo du jour


L’amour selon le zodiaque