Retour

Plaidoyer pour une refonte du service de déneigement à Gatineau

Alors que des accumulations de 310 cm ont causé tout un défi l'hiver dernier à Gatineau, des élus demandent une refonte du service de déneigement de la Ville.

À environ trois mois d'une première tempête de neige, le service des travaux publics de Gatineau a présenté, mardi, son bilan des opérations hivernales 2016-2017.

Afin de faire un meilleur travail, le conseiller du district du Manoir-des-Trembles-Val-Tétreau, Jocelyn Blondin, croit que la Ville devrait revenir à sa politique de ne déblayer qu'un trottoir sur deux, ce qui permettrait selon lui de rendre les rues accessibles au moins d'un côté. Il dit avoir reçu de nombreuses plaintes reliées au déneigement dans son quartier l'hiver dernier.

Sylvie Goneau, conseillère du district de Bellevue, estime quant à elle que la conversation sur la qualité du déneigement devrait avoir lieu au conseil municipal et non lors d'une présentation des fonctionnaires municipaux.

Répondant aux critiques, le maire Maxime Pedneaud-Jobin a soutenu que c'est au conseil municipal et aux élus de faire preuve de leadership dans ce dossier.

« Si le conseil veut revoir la politique, le conseil peut le faire », a-t-il souligné.

Les accumulations enregistrées l'hiver dernier ont été les deuxièmes en importance de ces 10 dernières années.

La Ville a reçu 8318 requêtes de citoyens reliées au déneigement au cours de l'hiver, soit le plus haut niveau depuis 2007-2008.

De nombreuses plaintes portent sur le déneigement des trottoirs. Le directeur du Service des travaux publics, Marco Lalonde, soutient que la Ville compte corriger le tir pour plaire aux résidents.

« On est en train de refaire les parcours de trottoirs, pour justement avoir le plus de chances possible de respecter le délai de service qui est de 24 heures après la fin des précipitations. On est sûr qu'on pourra l'atteindre cet hiver. On a passé proche l'an dernier et on sera meilleur l'an prochain », a-t-il dit.

Ce dernier soutient par ailleurs que des ressources ont été ajoutées au niveau du soufflage de la neige pour avoir une « force de frappe » plus importante lors des précipitations.

Avec les informations de Nathalie Tremblay

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine