Retour

Plus de 1 600 étudiants employés à Parcs Canada victimes du système Phénix

Chacun des 1 659 étudiants employés par Parcs Canada l'été dernier a connu des problèmes de paye liés au système Phénix, a appris CBC à la suite d'une demande d'accès à l'information.

L’agence gouvernementale a confirmé mardi que la totalité des étudiants qui ont travaillé pour Parcs Canada l’été 2016 a connu des problèmes de paye entre le 11 juillet et le 26 août.

« Pendant cette période, la totalité des 1 659 étudiants a signalé un ou plusieurs problèmes de rémunération [trad. libre] », explique Natalie Fay, directrice des relations avec les médias à Parcs Canada.

Un courriel obtenu séparément de la demande d’accès à l’information par CBC détaille les types de difficultés de rémunération auxquels les étudiants sont confrontés.

« Il s’agit d’un problème systémique avec le logiciel [trad. libre] », écrit Jesse Fleming, chef de cabinet et secrétaire général pour Parcs Canada dans un courriel adressé à Kyle Harrietha, directeur des affaires parlementaires et de la gestion des enjeux pour Environnement Canada.

Un courriel du 11 juillet indique que le problème lié au montant du salaire a été corrigé, mais d’autres problèmes sont apparus, dont « des erreurs administratives que les étudiants ou Parcs [Canada] ont commises dans les formulaires, les difficultés techniques avec Phénix, [et] la paye pour les heures supplémentaires qui n’est pas traitée de façon prioritaire par [Services publics et Approvisionnement Canada] [trad. libre] ».

Parcs Canada travaille avec les étudiants et le ministère des Services publics pour « résoudre les problèmes à la fois sur une base systémique et au cas par cas [trad. libre] », écrit Jesse Fleming.

« Comme tous les employés au fédéral, les étudiants ont et continue d’avoir accès à des avances de salaire d’urgence [trad. libre] », confirme Pierre-Alain Bujold, un porte-parole du ministère, dans un courriel adressé à CBC.

La résolution des problèmes de paye n’a pas été immédiate. Après six semaines sans aucune avancée, près de 150 étudiants ont vu leur problème résolu le 2 septembre.

Le nombre de cas en suspens a continué de diminuer jusqu’à la semaine du 4 novembre, selon le dernier relevé obtenu par CBC. À cette date, encore 475 étudiants rencontraient des problèmes.

Selon le ministère des Services publics, 51 cas doivent encore être résolus.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Toute la vérité sur la Vierge





Concours!



Rabais de la semaine