Retour

Près de la moitié des Ontariens vivent de paie en paie 

L'Association canadienne de la paie publie mercredi son sondage 2017 sur la capacité de payer des Canadiens, d'une semaine à l'autre. On y apprend notamment, que les Ontariens sont endettés, qu'ils n'épargnent pas suffisamment pour leur retraite et qu'ils sont pessimistes à l'égard de l'économie locale.

Au chapitre de l’endettement, 37 % des Ontariens se disent écrasés par les dettes, soit 2 % de plus que la moyenne nationale qui s’établit à 35 %.

Les résultats du sondage indiquent que l’endettement vient principalement d’une hausse des dépenses en général, comme le coût de la vie (32 %) et les dépenses imprévues qui occupent le quart du budget.

Si un peu plus du quart (26 %) des Canadiens croient qu’un salaire plus élevé constitue le moyen d’accéder au bien-être financier, presque un répondant sur 5 (19 %), préconise plutôt une réduction des dépenses.

Peu d’épargne surtout chez les jeunes

47 % des Canadiens affirment qu’ils éprouveraient des difficultés à honorer leurs obligations financières à cause d’une paie retardée pendant seulement une semaine.

Cette proportion grimpe à 55 % chez les milléniaux dans la trentaine et à 51 % chez les X dans la quarantaine.

Plus d’un employé sur 5 en Ontario serait aussi incapable de trouver 2000$ en un mois s’il devait répondre à une urgence.

La retraite

Les planificateurs financiers suggèrent que les Canadiens devraient épargner au moins 10 % de leurs revenus en vue de la retraite.

43 % des Ontariens épargnent 5 % ou moins.

« Les résultats du sondage montrent aussi que c’est très difficile pour les gens de changer leurs habitudes de consommation, explique Janice MacLellan, vice-présidente des opérations à l’Association canadienne de la paie. Se payer d’abord avec une retenue automatique sur la paie permet de détourner de l’argent vers un compte d’épargne ou de retraite avant même d’être soumis à la tentation de le dépenser. »

Le sondage 2017 démontre aussi que presque les trois quarts (74 %) des Canadiens, y compris en Ontario, ont seulement épargné le quart ou moins de leur objectif d’épargne-retraite.

Méthodologie du sondage

Le sondage est réalisé chaque année dans le cadre de la Semaine nationale de la paie.

Il a eu lieu pour 2017 du 27 juin au 5 août, et 4766 employés au Canada y ont participé.

Le sondage de la firme Framework Partners a une marge d’erreur de plus ou moins 1,3 % 19 fois sur 20.

Toutefois, comme l’Association canadienne de la paie a fait appel à une méthode d’échantillonnage non probabiliste, il n’a pas été possible de calculer une marge d’erreur définitive.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine