Retour

Prévention des surdoses Ottawa s’entend avec Mathieu Fleury

L'organisme qui gère le centre non autorisé d'injection supervisée à Ottawa, Prévention des surdoses Ottawa, a rencontré, mardi, le conseiller municipal du quartier où il se trouve. Les tentes resteront pour l'instant en service dans le secteur du marché By, mais ses responsables sont ouverts à déménager.

« Ce qui ressort de la rencontre est qu’il y a une ouverture de Prévention des surdoses Ottawa pour trouver un meilleur emplacement et une reconnaissance que rester dans le parc Raphael-Brunet continue d’aggraver les tensions dans la communauté. Ça affecte même leurs opérations », a commenté Mathieu Fleury, conseiller municipal de Rideau-Vanier.

De leur côté, les membres de Prévention des surdoses Ottawa ont publié un communiqué dans lequel ils disent être soulagés de l’attitude du conseiller.

« Nous avons été encouragés d’entendre la reconnaissance du conseiller Fleury à l’égard de la crise des opioïdes et de la nécessité de prévenir les surdoses », a indiqué Marilou Gagnon, organisatrice du centre d’injection non autorisé.

M. Fleury affirme que Santé publique Ottawa est à la recherche d’endroits plus appropriés pour le centre. Il demande à Prévention des surdoses Ottawa d'en faire de même.

Le conseiller continue de penser que le stationnement du refuge les Bergers de l’espoir, situé non loin du parc, serait un bon endroit. Les dirigeants de cet organisme d’aide aux sans-abri sont toutefois opposés à l’idée.

Avec les informations de Gilles Taillon

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Cet amateur de hockey gagne 1000$ s'il réussit à marquer





Rabais de la semaine