Carey Price participe à sa première séance d'entraînement lundi, à Ottawa, avec l'équipe canadienne qui prendra part à la Coupe du monde de hockey.

Le gardien du Canadien reprend du service après une longue saison minée par les blessures. Il avait été limité à 14 matchs en 2015-2016.

« C'est très amusant de retourner sur la glace. C'était bien de voir des tirs de haute qualité, un bon rythme. »

Price assure qu'il ne lui faudra pas trop de temps pour se dérouiller et revenir à un haut niveau de jeu.

« Je sens que j'ai passé la barrière mentale, je suis prêt. Je me sens plutôt bien. J'ai hâte d'avoir ce premier match. Après 400 matchs dans la LNH, je crois que ça devrait me revenir assez vite.

« On saute directement dans le vif du sujet. Je pense que c'est bon. On aura assez de temps pour trouver le rythme.

Les conditions de son retour sont cependant un peu inhabituelles. Il défendra le filet derrière un groupe de défenseurs de très haut calibre. « Ça fait toujours du bien de revenir au jeu derrière une brigade défensive comme celle-ci. J'avais un sourire au visage toute la journée. »

Price reconnaît que l'année dernière était rude pour lui. « C'est difficile d'être confiné aux lignes de côté quand ton équipe ne performe pas. On vous dit que vous faites partie de l'équipe, mais si vous ne jouez pas, ce n'est pas vraiment le cas. »

Le gardien du Canadien s'attend à voir de l'action très bientôt.

« Je pense que je vais jouer le premier match au complet, mais ça sera la décision des entraîneurs. »

Shea Weber, l'autre représentant du Tricolore dans l'uniforme unifolié, a été jumelé au défenseur des Sharks de San José Marc-Édouard Vlasic.

L'un des 14 membres de l'équipe championne olympique à Sotchi, Weber avait hâte de reprendre le collier. « C'est bien de revoir les gars et recommencer à travailler. Il y a plusieurs visages connus, mais des nouveaux aussi. Ça en dit long sur le talent qu'il y a dans ce pays. »

Contrairement aux Jeux olympiques, cependant, la Coupe du monde sera jouée sur une surface de la LNH, donc plus petite. Weber s'attend à ce que les équipes ajustent leur jeu en conséquence. « Il y a moins de surface à couvrir, mais les erreurs arrivent plus vite. »

Le Canada avait été critiqué à Sotchi pour son jeu fermé et une attaque qui n'a souvent fait que le strict nécessaire. Weber ne voit pas de problème à ce que le même scénario se reproduise à Toronto cette année. « Ça ne dérange pas si on gagne 1-0, c'est une victoire quand même!

« C'est certain que plus de buts c'est excitant, c'est amusant pour les partisans reconnaît Weber, mais en même temps, il faut faire le nécessaire pour gagner d'abord. »

Le capitaine Sidney Crosby est entouré de deux porte-couleurs des Bruins de Boston, Brad Marchand et Patrice Bergeron, dans la première ligne d'attaque.

Selon Bergeron, l'équipe va trouver assez rapidement sa cohésion. « Ça aide de connaître le système de Mike (Babcock, entraîneur-chef du Canada). On est tous sur la même longueur d'onde. Aujourd'hui c'était une question de se réhabituer. »

Bergeron retrouve deux compagnons d'armes qu'il connaît bien. Marchand, évidemment, mais le Québécois s'est souvent retrouvé dans le même trio que Crosby, et depuis le Championnat du monde junior en 2004-2005.

« On est vraiment habitués, Brad et moi. Sidney, c'est un joueur hors pair avec qui c'est facile de jouer. Il y a une bonne chimie qui s'est établie entre nous au Championnat junior. On voyait déjà là que ça allait être un joueur d'exception. »

Sur une note plus sérieuse, Bergeron s'est rappelé la vie de Roberto « Bob » Bissonnette, mort dans un écrasement d'hélicoptère dimanche. Les deux joueurs se sont ratés par une année avec le Titan d'Acadie-Bathurst, mais ont appris à se connaître.

Bergeron a même joué dans un des vidéoclips de l'ex-joueur de hockey et chanteur.

« Bob c'était un gars qui adorait la vie. Ça a été très difficile de se réveiller avec une nouvelle comme ça.

« C'est sa joie de vivre qui ressort. C'était lui qui mettait la vie dans un party. Mes sympathies à sa famille. »

Un autre membre d'Équipe Canada connaissait bien Bissonnette. Claude Julien, l'un des adjoints de Mike Babcock, l'avait sous ses ordres à l'époque des Olympiques de Hull, dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ). 

Il s'est lui aussi souvenu d'un homme rempli de joie de vivre.

« C'est un choc, surtout quand tu connais la personne, a indiqué Julien. Roberto c'était un des gars les plus aimés que je n'ai jamais vus. J'ai tellement de bons souvenirs de Roberto. D'apprendre cette nouvelle ça a été vraiment un choc. Dans le vestiaire, il avait le don de garder les joueurs détendus. Vraiment, une personne qui était bonne pour l'équipe, dans les moments de stress.

« Mes pensées sont avec sa famille dans un moment si difficile. »

Le Canada disputera son premier match préparatoire le vendredi 9 septembre au domicile des Blue Jackets à Columbus.

Pendant ce temps à Québec

L'équipe Europe a ouvert son camp d'entraînement au Centre Vidéotron, avec entre autres l'ancien gardien du Canadien Jaroslav Halak.

C'est d'ailleurs à Québec que les représentants européens se mesureront à l'équipe de l'Amérique du Nord, formation composée de joueurs de moins de 23 ans, dans une rencontre préparatoire au tournoi qui prendra son envol le 17 septembre à Toronto.

Drouin avec McDavid à l'entraînement

Les Nord-Américains, guidés par l'étoile montante des Oilers d'Edmonton Connor McDavid, se sont entraînés au Centre Bell lundi.

Ce n'était que le premier jour du camp, mais Jonathan Drouin s'est retrouvé dans le même trio que McDavid. L'attaquant québécois ne va pas se faire d'idées pour autant.

« C'est gros pour moi, ça me donne de la confiance. Mais ça ne va pas rester là, il va y avoir des changements. »

C'était l'occasion pour Drouin de retrouver Nathan MacKinnon, avec qui il a fait la pluie et le beau temps lorsque les deux joueurs étaient avec les Mooseheads d'Halifax, dans la LHJMQ. « Ça me rappelle des beaux souvenirs. Je suis content qu'il soit ici aussi. »

« C'est à nous de nous tenir en équipe. Je ne peux pas qu'être avec Nathan tout le temps, il faut créer une chimie d'équipe. »

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une crampe musculaire vraiment intense





Rabais de la semaine