Retour

Prise d’otages au Mali : le Gatinois Patrice Martin échappe au pire

L'ancien conseiller municipal à la Ville de Gatineau Patrice Martin figure parmi les otages qui ont été libérés d'un hôtel de luxe de Bamako, au Mali, aujourd'hui.

Plus tôt dans la journée, autour de 170 personnes - 140 clients et 30 employés - ont été prises en otages. Plusieurs étrangers chinois, français et des Canadiens ont été séquestrés dans l'hôtel Radisson Blu de la capitale malienne.

Par la suite, les forces spéciales maliennes et françaises ont investi l'établissement et libéré des dizaines d'otages.

Parmi eux se trouvait Patrice Martin, le greffier principal adjoint responsable des Associations parlementaires au Parlement canadien.

Ce dernier, qui est un ancien conseiller municipal de Gatineau, a aussi présidé la Société des transports de l'Outaouais (STO).

La porte-parole du Bureau du président de la Chambre des communes, Heather Bradley, confirme qu'il était au Mali avec une mission de soutien diplomatique de l'Assemblée parlementaire de la Francophonie.

En sécurité

L'ancien conseiller municipal Alain Riel, qui est aussi un ami de M. Martin, affirme qu'ils se sont parlé aujourd'hui, à la suite de l'opération de libération.

Il raconte que Patrice Martin est encore sous le coup de l'émotion et que cette mésaventure l'a beaucoup ébranlé. Il aurait entendu des coups de feu dans une chambre proche de la sienne.

Alain Riel se réjouit néanmoins du fait que son ami soit sain et sauf. Avec l'aide des autorités canadiennes au Mali, il est en train d'organiser son rapatriement au Canada.

La porte-parole du transporteur public, Céline Gauthier, se dit « surprise et soulagée » de savoir que M. Martin est en sécurité. L'équipe des communications a été abasourdie en apprenant, ce matin, qu'il avait fait partie des otages.

Plus d'articles

Commentaires