Khalid Gakmakge, reconnu coupable du meurtre non prémédité de son ex-épouse en décembre 2008, à Gatineau, a écopé d'une peine d'emprisonnement à vie sans possibilité de demander une libération conditionnelle avant 14 ans.

La peine est tombée jeudi au palais de justice de Gatineau. M. Gakmakge s'est également vu imposer une interdiction de communiquer avec les témoins civils à son procès et avec les membres de la famille de la victime, Lucia Medeiros.

M. Gakmakge a subi un deuxième procès pour le meurtre de sa femme, après avoir convaincu le tribunal que le juge avait commis une erreur lors de son premier procès.

Le prévenu est incarcéré depuis le 12 décembre 2008. Il lui reste donc moins de cinq ans à purger avant de pouvoir demander une libération conditionnelle.

Plus d'articles