Retour

Problèmes de sécurité lors de l’arrivée des enfants à l'École Jean-de-Brébeuf

L'École Jean-de-Brébeuf, à Gatineau, veut sensibiliser les parents d'élèves au « syndrome de la porte ». Cette habitude de certains parents, qui consiste à déposer leurs enfants le plus près possible de l'entrée de l'établissement, met les élèves en danger, selon la direction.

L'École a fait parvenir aux parents des vidéos qui montrent les problèmes de sécurité causés par cette pratique. On y voit des voitures mal garées et de jeunes enfants qui se faufilent entre les véhicules pour se rendre en classe.

Cette situation dangereuse se répète chaque matin, selon la direction. « C’est le chaos, constamment », lance le commissaire Marcel Pépin, de la Commission scolaire des Portages-de-l'Outaouais.

En principe, les parents doivent se stationner dans le parc Moussette, juste en face. Le temps froid pousse cependant certains parents à s’entasser près de l’entrée de l’établissement.

« Il y a des voitures qui arrivent de toutes les directions. Souvent, les gens font des demi-tours dans la rue et, pendant ce temps, des élèves tentent de traverser », indique M. Pépin.

Des parents souhaitent le respect des règlements

Bon nombre de parents exigent la fin de cette pratique. « C'est sûr, c'est très dangereux, toutes ces voitures qui circulent dans la rue », soutient une mère venue reconduire sa fille.

Une éducatrice en garderie qui travaille à cet endroit affirme qu’elle est inquiète pour la sécurité des enfants qui traversent la rue. « Je dis toujours aux enfants d’attendre sur le trottoir, mais s’ils n’écoutent pas, c’est extrêmement dangereux à cause de toutes les voitures », précise-t-elle.

Un projet pilote dès septembre 2017

Le conseiller du district du Manoir-des-Trembles-Val-Tétreau, Jocelyn Blondin, rappelle qu’un projet pilote sur la sécurité scolaire sera mis en place dans cinq écoles dès septembre 2017, dont l'École Jean-de-Brébeuf.

Des signaux supplémentaires d’arrêt interdit seront notamment installés le long du boulevard de Lucerne, ainsi que des indications rappelant que des enfants peuvent traverser la rue.

De son côté, le Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) n’exclut pas d’intervenir pour s’assurer que les conducteurs respectent la signalisation en vigueur.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un drone filme la beauté de l'Australie





Concours!



Rabais de la semaine