Retour

Procès de Ian Bush : une visite étrange peu avant le triple meurtre

Des proches de l'une des victimes du triple meurtre dont est accusé Ian Bush ont raconté, vendredi, au palais de justice d'Ottawa, à quel point cette dernière était inquiète quelques jours avant d'être assassinée, parce qu'un homme avait déjoué la sécurité de son immeuble.

Trois jours avant que Alban et Raymonde Garon soient retrouvés attachés, bâillonnés et battus à mort dans leur appartement d'Ottawa, en juin 2007, Mme Garon avait raconté, lors d'un dîner de famille à Saint-Sauveur, qu'un homme, qui s'était présenté comme l'employé d'une compagnie de livraison, avait frappé à sa porte pour livrer un colis à son mari.

Comme ce dernier n'était pas à la maison, Mme Garon avait proposé de prendre ledit colis. Le « livreur », qui n'avait rien dans les mains, avait indiqué avoir laissé le colis dans son camion. Mme Garon aurait proposé de l'accompagner pour récupérer le paquet, mais l'homme avait refusé, indiquant qu'il était pressé et qu'il reviendrait le lendemain.

Questionnée par sa famille, Mme Garon avait ajouté que cette visite l'avait d'autant plus intriguée qu'elle et son mari habitaient une tour de condominiums très sécurisée; un immeuble à l'entrée duquel tout visiteur est obligé de s'identifier auprès d'un gardien de sécurité. Ce dernier est censé donner l'accès au visiteur seulement après avoir obtenu l'autorisation des résidents. Or dans ce cas-ci, le gardien n'avait pas alerté Mme Garon.

Alban Garon, juge en chef retraité de la Cour canadienne de l'impôt, était lui aussi préoccupé par cette étrange visite. Il avait promis d'appeler la police dès son retour à Ottawa.

Deux jours plus tard, le juge, sa conjointe et une amie, Marie-Claire Béniskos, étaient assassinés. Leurs corps ont été découverts dans l'appartement du couple au 10e étage du 1510, promenade Riverside, le 30 juin 2007. La police croit qu'ils sont morts la veille, le 29 juin.

Ian Bush, 61 ans, a plaidé non coupable aux trois accusations de meurtre au premier degré auxquelles il fait face. Son procès se poursuivra lundi.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine