Retour

Procès de Shakti Ramsurrun : l'idylle de l'accusé avec l'une des victimes

C'est Dominique Marleau, la fille d'une des victimes du triple meurtre qui a témoigné à la barre, mercredi, en fin de journée pour décrire l'idylle entre sa demi-soeur Anne-Katherine Powers et le ressortissant mauricien, Shakti Ramsurrun, lors du procès de ce dernier, au palais de justice de Gatineau.

Un texte de Pascale-Marie Dufour

D'une voix calme et posée, l'une des filles de Louise Leboeuf, Dominique Marleau, a raconté aux jurés comment l'amour est né entre Anne-Katherine Powers et l'accusé.

L'idylle a pris naissance en décembre 2009. Shakti Ramsurrun travaille alors sur le bateau de croisière où voyagent Anne-Katherine, sa mère Louise Leboeuf et son beau-père Claude Lévesque. Il est le serveur attitré à leur table au restaurant.

L'amour grandit rapidement au point où 5 mois plus tard, après avoir échangé courriels et appels, Anne-Katherine s'envole vers l'île Maurice avec son amoureux.

Shakti Ramsurrun loue une maison pour avoir une intimité avec la jeune fille. Il vient d'un milieu très pauvre. La maison familiale qui ne compte qu'une pièce est bâtie sur de la terre battue, il n'y a ni eau courante ni toilettes. Les parents de Shakti, ses frères et soeurs et même quelques neveux et nièces vivent tous ensemble dans cette maison.

Anne-Katherine tombe rapidement enceinte. Elle se fiance, puis se marie avec Shakti et, en mars 2012, accouche d'un fils. Ses parents, Louise et Claude, viennent l'aider. Ils louent dans cette petite île de l'océan Indien une maison où logent avec eux leur fille, son conjoint et leur bébé.

En mai 2011, Anne-Katherine revient vivre au Canada avec son fils de 3 mois. Elle s'installe dans la maison de ses parents dans le secteur d'Aylmer, à Gatineau.Shakti Ramsurrun vient les rejoindre 6 mois plus tard, en décembre, dès qu'il obtient ses papiers. Selon la témoin, Dominique Marleau, c'est un beau Noël, et tout le monde semble heureux.

Trois mois plus tard, en mars 2012, Dominique Marleau apprend que le jeune couple est séparé. Louise Leboeuf est inquiète, elle veut éloigner Shakti Ramsurrun de sa fille Anne-Katherine. Elle souhaite que son gendre, sans emploi, déménage chez son autre fille, Dominique, la témoin. Cette dernière est d'accord, mais Shakti refuse. Il veut rester près de son fils le plus possible avant de retourner éventuellement à l'île Maurice. Il aurait dit qu'il ne voulait pas voir un autre homme élever son enfant.

Dominique Marleau a également raconté au jury les confidences que lui aurait faites Anne-Katherine : Shakti Ramsurrun a des problèmes, il est alcoolique et violent. La jeune mère craint de laisser son enfant seul avec lui. Il veut boire et sortir. Anne-Katherine affirme que tout les sépare et que ça ne vaut même pas la peine d'essayer de redonner vie au couple.

Le témoignage de Dominique Marleau se poursuivra jeudi.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine