Retour

Procès du « père grand-père » : la Couronne réclame de 20 à 22 ans de détention

La Couronne a réclamé mercredi une peine de 20 à 22 ans de détention pour Jacques Roger Lesage, un père incestueux et homme d'affaires de 79 ans, au palais de justice de Gatineau.

Jacques Roger Lesage devrait purger une peine de 14 ans pour agressions sexuelles et inceste envers sa fille Lucie Lesage, et 6 à 8 ans pour son autre fille, Nathalie Lesage, selon les procureurs.

Pour sa part, la défense a demandé deux peines de 7 et 5 ans à purger en même temps, donc 7 ans maximum de prison.

La sentence sera rendue vendredi. Le jury avait reconnu coupable d'agressions sexuelles et d'inceste le père-grand-père, vendredi dernier, mais il avait été acquitté des chefs d'agressions sexuelles contre son autre fille, Chantal Knippenberg.

L'homme de 79 ans avait affirmé mardi qu'il était lui-même issu d'une relation incestueuse et que sa sœur serait aussi sa mère. C'est la première fois, a-t-il dit, qu'il racontait ce passage sombre de sa vie.

Second procès

M. Lesage prétendait aussi avoir le cancer et n'avoir que quelques mois à vivre. Son médecin l'a contredit, assurant que son cancer était terminé.

Par ailleurs, l'accusé devra subir un nouveau procès dans une autre cause d'agression sexuelle. Les faits reprochés seraient survenus entre le 1er et 31 janvier 2001. La plaignante avait à l'époque moins de 14 ans. Une accusation d'agression sexuelle et une autre d'attouchement sont portées contre M. Lesage dans cette nouvelle cause.

Avec les informations de la journaliste Pascale-Marie Dufour

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine