Retour

Procès du « père grand-père » : témoignage bouleversant d’une présumée victime

Une femme qui aurait été victime d'agression sexuelle et d'inceste de la part de son père durant une trentaine d'années a commencé à livrer mardi son témoignage bouleversant.

La présumée victime, âgée de 53 ans, a d’abord demandé et obtenu du juge Michel Pennou que l’interdiction de la nommer soit levée.

Elle a ensuite commencé à raconter avec beaucoup d'émotion comment son père, qu'on ne peut nommer pour protéger l’identité des autres victimes alléguées, a fait d’elle son esclave sexuelle.

D’une voix tremblante, elle a raconté que tout aurait commencé quand elle n’avait que huit ans. Elle avait alors accompagné son père pour un séjour à Montréal. Ce dernier a prétexté devoir aller y acheter des vêtements pour Noël.

En chemin, il se serait arrêté dans un motel et se serait livré à sa première agression sexuelle. Il aurait dit à sa fille que ce qu’il faisait était pour son bien, mais qu’elle ne devait en parler à personne. De toute façon, aurait-il ajouté, personne ne la croirait. Révéler ce qui était arrivé aurait amené la police à la retirer de sa famille.

Cette agression aurait marqué le début d’un véritable enfer pour l’enfant, qui aurait par la suite été agressée un nombre incalculable de fois tout au long de son enfance, de son adolescence et de sa vie adulte.

Elle a relaté que ces agressions pouvaient avoir lieu à tout moment de la journée et de la nuit. Elles auraient eu lieu à l’intérieur de la maison familiale, au chalet, dans la voiture dans les bois ainsi que dans des chambres de motels.

La présumée victime s’est présentée en Cour accompagnée d’une représentante des Centres d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (CALAC).

L’accusé est un homme d’affaires de 79 ans originaire de Val-des-Monts, qui était propriétaire de commerces à Gatineau. Il a eu huit enfants avec sa conjointe, aujourd’hui décédée.

L'accusé avait les yeux rivés au sol au début de la comparution de sa fille. Puis, il a relevé la tête et regardé intensément sa famille par la suite du témoignage.

Le témoignage devrait se poursuivre mardi après-midi.

Avec les informations de la journaliste Pascale-Marie Dufour

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine