Retour

Procès Hackett : l’interrogatoire de la police présenté au jury

Le jeune homme accusé d'avoir poignardé mortellement un condisciple de l'école secondaire en 2014 à Ottawa a été peu coopératif lors d'un interrogatoire policier, selon ce qui a été présenté au tribunal mardi.

Prenant la parole au cours du procès, le détective Chris Benson de la police d’Ottawa a présenté à la Couronne et aux jurés une vidéo montée de l’interrogatoire survenu le 12 juillet, au lendemain de l’arrestation de Hackett.

Lorsque Benson lui demande ce qui s’est produit la nuit du 7 juin, Hackett répond en anglais : « Pour être honnête, je ne dis pas grand-chose ».

L’agent lui répond alors qu’il sait ce qui s’est passé, mais qu’il doit savoir pourquoi cela s’est produit. Ce à quoi Hackett répond : « Je ne comprends pas ce que vous voulez dire ».

Plus direct, Benson lui demande : « Pourquoi avez-vous poignardé Volpi ? » « Je ne sais pas de quoi vous parlez », réplique Hackett.

Lorsque le policier lui demande s’il a assisté à son bal de finissants, Hackett réplique : « à vous de me le dire ». Plus tard, l'accusé a toutefois été capable de s’identifier sur des photographies du bal de finissants.

Le jeune homme, qui avait consulté un avocat avant l’interrogatoire, répète à de nombreuses reprises qu’il ne répondra pas aux questions avant le lendemain. Il nie connaître ou avoir déjà rencontré la victime et rappelle au policier qu’il a des droits.

Selon la Couronne, Volpi aurait été poignardé alors qu’il tentait de venir en aide à un ami, qui était pris dans une altercation liée à la disparition d’un téléphone cellulaire.

Pendant les 15 dernières minutes de la vidéo de l’interrogatoire, Hackett a la tête appuyée au mur et les yeux fermés. Benson tente de communiquer avec lui, avant de quitter la pièce en disant : « Ne fais pas semblant de dormir ».

Le procès se poursuit mercredi.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Ce garçon se fait prendre par le reste de sa famille!





Rabais de la semaine