Retour

Procès Hackett : le coup de couteau porté à la poitrine serait la cause de la mort de Brandon Volpi

Le docteur Christopher Milroy, directeur de l'Unité régionale de médecine légale de l'Est de l'Ontario, a témoigné vendredi devant la cour au procès de Devontay Hackett, âgé de 21 ans, qui fait face à des accusations du meurtre au second degré de Brandon Volpi.

Le médecin légiste a décrit les deux blessures majeures situées au cou de Brandon Volpi. Selon lui, elles ont été provoquées par un mouvement violent de gauche à droite avec l'aide d'un « couteau tranchant ».

Le coup porté à la poitrine de la victime lui aurait été fatal, selon le médecin légiste. La blessure était grande de 10 cm horizontalement au cœur, a précisé le Dr Milroy.

Au début du procès, il y a deux semaines, la Couronne a mentionné n'avoir trouvé aucun couteau ou aucune arme en lien avec le meurtre de Brandon Volpi.

Cependant, une vidéo faite à partir d'un cellulaire montre Devontay Hackett avec un objet dans les mains, après et avant la bagarre avec Brandon Volpi.

En contre-interrogatoire, le docteur Christopher Milroy a concédé que certaines blessures observées sur le corps de la victime pouvaient provenir de bouts de verre et que l'ensemble des blessures n'étaient pas forcément liées à un même objet ou à une même arme.

Brandon Volpi aurait été poignardé mortellement alors qu'il venait en aide à un camarade de classe, au cours d'une querelle liée à la disparition d'un téléphone cellulaire, selon la Couronne.

Des tests d'alcool dans le sang ont aussi été pratiqués sur la victime, a expliqué le Dr Milroy. Ils révèlent que Brandon Volpi n'était pas ivre et que l'alcool ne rentre pas en compte dans son décès.

Plus d'articles

Commentaires