Retour

Projet Zibi : les opposants perdent une bataille administrative

La Commission des affaires municipales de l'Ontario (CAMO) a rejeté, hier, une procédure en appel qui aurait pu mettre des bâtons dans les roues des promoteurs du projet immobilier et commercial Zibi.

La procédure avait été lancée en décembre 2014 par l'architecte Douglas Cardinal et cinq autres personnes.

Ils entendaient bloquer le projet de développement immobilier Zibi sur les îles de la Chaudière et Albert, deux sites qui sont considérés comme étant sacrés par les Premières Nations.

Plus précisément, les plaignants contestaient la décision de la Ville d'Ottawa de changer le zonage de ces terrains, comme l'avait demandé le promoteur, la compagnie Windmill.

Dans sa décision, la CAMO a estimé que le projet était conforme au Plan officiel de la Ville et a rejeté la plainte.

« La Commission conclut que l'appel, même s'il vient d'une bonne intention, repose seulement sur des appréhensions des appelants qui ne valent pas un processus juridictionnel de la Commission et donc ne mérite pas une audience complète », écrit la CAMO.

Dans une déclaration écrite, le cofondateur de Windmill, Jeff Westeinde se dit grandement encouragé par cette issue.

Plus tôt ce mois-ci, le lancement de la vente des premières unités de condominiums et de maisons en rangée du côté ottavien du projet interprovincial Zibi a été marqué par une manifestation d'une trentaine de personnes.

D'après un texte de CBC

Plus d'articles

Commentaires