Retour

Promouvoir l’achat local pour contrer le Vendredi fou

Des dizaines de résidents d'Ottawa ont fait des emplettes des fêtes samedi, mais plutôt que de les faire dans les grandes chaînes de magasins, ils se sont rendus dans le quartier Westboro.

Pour une deuxième année consécutive, les commerçants du quartier participent à l'évènement national « Mon achat, mon quartier », pour inciter les clients à acheter des produits locaux.

L'initiative est pour contrer l'effet du Vendredi fou et du Cyberlundi, qui ont la côte et qui font mal au portefeuille des petits commerçants, selon le conseiller municipal Jeff Leiper.

« Les petites et moyennes entreprises, c'est le cœur de l'économie canadienne », poursuit Martin Cousineau, conseiller média pour Pages Jaunes, entreprise qui chapeaute l'événement.

Cinquante-quatre commerçants du quartier Westboro ont joint le mouvement cette année dans la capitale nationale.

Parmi eux se trouve Marie-France Marquis, propriétaire d'une boutique spécialisée dans les articles de cuisine. La jeune dame croit que les petites entreprises peuvent sortir du lot, même avec la compétition qui est féroce.

« Ça nous permet d'offrir des produits qui sont uniques et qui ne sont pas nécessairement offerts dans les gros magasins, en plus d'offrir un service beaucoup plus personnalisé », raconte l'entrepreneure.

Les clients rencontrés, eux, apprécient surtout le contact chaleureux des commerçants et les petites trouvailles.

Le quartier Westboro n'est qu'un des nombreux quartiers qui se serrent les coudes pour promouvoir l'achat local.

Au Canada, 12 500 petites et moyennes entreprises ont pris part à cet évènement.

Selon un reportage de Laurie Trudel

Plus d'articles

Commentaires