Retour

Protection de la rainette faux-grillon : des Gatinois veulent se faire entendre

Le décret d'urgence imposé le gouvernement fédéral pour protéger une espèce de grenouilles en Montérégie alimente la bataille de citoyens gatinois. Ils souhaitent faire bloquer un projet de développement dans le secteur d'Aylmer, afin de protéger des espèces menacées.

À Gatineau, la rainette faux-grillon se retrouve dans plusieurs espaces naturels, comme à Aylmer, près des chemins Pink et Perry.

Le terrain fait cependant l'objet d'un important ensemble résidentiel. De nombreux résidents du quartier disent ne jamais avoir été consultés au sujet du projet, qui « menacerait aussi la qualité de leur eau potable ».

« Quand on a des conseillers municipaux qui doivent prendre une décision sur le développement de terrain dans lequel il y a des zones et des espèces vulnérables, et qu'ils n'ont même pas l'information à portée de main, là je me pose de sérieuses questions », explique un membre d'un regroupement citoyen, Stefan Haag, qui réside tout près de cet ensemble résidentiel à venir.

Le groupe de citoyens dont il fait partie entend gravir les échelons gouvernementaux pour se faire entendre et obtenir une décision semblable au décret de la Montérégie.

Une intervention du fédéral?

La ministre de l'Environnement, Catherine McKenna, affirme qu'elle interviendra si elle insatisfaite de la décision de la Ville ou de la province. « Je pense que les groupes environnementaux, mais aussi les Québécois, n'ont pas vu beaucoup d'action sur ce plan, mais moi, je vais faire les décisions qui protègent l'environnement, c'est ma tâche en tant que ministre de l'Environnement et des Changements climatiques », a déclaré la ministre.

Le groupe de citoyens d'Aylmer espère obtenir davantage de réponses de la Ville de Gatineau lors d'une rencontre prévue mercredi.

D'après le reportage d'Andréanne Apablaza

Plus d'articles

Commentaires