Retour

Quand décorer sa maison pour l'Halloween n'a pas de prix

Chaque année, des résidents de la région de la capitale nationale profitent de l'Halloween pour en faire voir de toutes les couleurs aux tout-petits. Certains n'hésitent pas à investir plusieurs milliers de dollars pour leurs décorations. En voici deux passionnés.

Un texte de Jérémie Bergeron

Le château Deslauriers

Dans le quartier d'Orléans à Ottawa, la famille Deslauriers adore impressionner les frimousses depuis plus de 25 ans.

Sous la supervision du papa, Jacques, la famille prépare leurs décorations depuis près d'un mois sur leur résidence du croissant Deancourt.

Château délabré, bateau pirate et cimetière avec des zombies, plus de 325 jeunes sont attendus à la résidence. Pour l'occasion, un couloir qui mène chez le voisin a été construit. Ainsi, les jeunes auront un deux pour un ce soir!

Après plusieurs années, M. Deslauriers ne compte plus le temps, ni l'argent qu'il a mis dans chaque Halloween, des dizaines de milliers de dollars.

Cimetière des morts vivants

De l'autre côté de la rivière des Outaouais, dans le quartier Val-Tétreau, se trouve un cimetière que saura donner la chair de poule aux enfants.

Michel Pariseau a pris deux semaines de vacances, « ses semaines d'Halloween », pour pouvoir installer ses morts vivants dans sa cour.

Lui non plus il ne compte plus les heures et l'argent investi, au grand bonheur des passants dans le quartier. En boni, ce soir, ceux qui passeront chez eux, sur la rue Joseph-Baker, pourront assister à un mini spectacle de son et lumière.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine