Il y a deux ans, Cathy Potvin a quitté la région de Saguenay-Lac-Saint-Jean pour s'installer en Outaouais afin de se rapprocher de sa fille unique, et surtout de Frédéric, son petit-fils. « Je suis ici pour le petit, c'est ma première mission », dit celle qui partage maintenant le quotidien de la petite famille. Jhade Montpetit les a rencontré pour Les Malins.

Sans dire explicitement qu'elle considère être la deuxième maman de Frédéric, Cathy Potvin ne cache pas qu'elle le voit comme son fils.

« C'est à moi aussi cet enfant-là », explique-t-elle ainsi, mais n'allez pas y voir un élan d'égoïsme mal placé. « Ce n'est pas juste pour mon bénéfice; il faut qu'il y ait un bénéfice pour lui aussi. »

C'est Tammy-Lynn qui a proposé à sa mère de la rejoindre en Outaouais, après la mort d'un des deux frères de cette dernière.

Cathy s'est laissé convaincre de déménager, à la condition de « devenir utile à quelqu'un ». Tammy-Lynn y a vu une opportunité de rapprochement intergénérationnel, elle qui ne peut pas tout le temps s'asseoir et jouer avec son enfant.

Elle lui a ensuite trouvé un logement tout près de sa maison.

« Elle a vraiment plus d'interaction avec Frédéric. Je pense qu'il apprécie beaucoup ça. Je trouve qu'on a un arrangement qui est formidable », souligne Tammy-Lynn.

Une organisation spéciale

Aujourd'hui, l'apport à la vie familiale de Cathy est qualifié de « significatif » par sa fille. Pendant la journée, elle effectue des tâches quotidiennes, par exemple le ménage, puis l'après-midi est consacré exclusivement au petit garçon.

« Quand il arrive, je suis à lui. Je l'accueille à l'autobus, il est content de me voir », dit-elle sur un ton enjoué. « Je m'occupe de lui, on joue à des jeux. On fait toute sorte d'affaires. »

Sans rentrer dans les détails, Cathy évoque des ajustements et des arrangements auxquels il a fallu consentir au fur et à mesure. Elle se réjouit qu'aujourd'hui tout fonctionne.

« Ce n'est pas moi qui fais la discipline », précise-t-elle par contre. « Ça m'est arrivé une couple de fois qu'il ne filait pas bien. Mais d'habitude, il est pas mal toujours gentil avec moi. Il m'aide même. »

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine