Retour

Quatre anciens dirigeants d'entreprises accusés de collusion à Gatineau

Quatre anciens dirigeants d'entreprises se seraient « réparti de manière stratégique » des contrats d'infrastructure de la Ville de Gatineau entre 2004 et 2008. C'est ce qu'a révélé une enquête du Bureau de la concurrence du Canada, qui a déposé des accusations criminelles contre eux le 21 juin.

André Mathieu, ancien vice-président et associé de Cima+, Claude Marquis, ancien directeur régional de l’Outaouais pour Genivar (aujourd’hui WSP Canada), Michel Famery, ancien vice-président régional de Dessau, et Dave Boulay, ancien directeur et vice-président adjoint de l’Outaouais pour Dessau, auraient aussi « fixé les prix soumis en réponse aux appels d’offres de la Ville de Gatineau au niveau ou près du barème des honoraires établi par l’Association des ingénieurs-conseils du Québec ». Cela se serait déroulé à l'insu de la Municipalité.

Les accusés s'exposent à des peines pouvant aller jusqu'à cinq ans de prison et à des amendes.

« Lorsque des entreprises ou des individus truquent les offres pour des contrats d’infrastructure publique, les contribuables doivent payer davantage et en ont moins pour leur argent », a fait savoir par voie de communiqué le commissaire de la concurrence par intérim, Matthew Boswell.

Plus d'articles