Retour

Quatre jeunes d'Ottawa devant la justice pour une série de vols et d'enlèvements

Trois adolescents et un jeune homme devront répondre à plusieurs accusations, à la suite d'une série d'enlèvements et de vols avec violence à Ottawa.

Les incidents sont survenus au cours des quatre dernières semaines, à trois reprises, le 22 juillet, le 3 août et le 7 août. Le groupe a ciblé des quartiers au sud d'Ottawa.

Selon les enquêteurs du Service de police d'Ottawa (SPO), la première présumée victime, un adolescent, aurait été forcée de monter à bord d'un véhicule, le 22 juillet, au centre commercial South Keys. L'adolescent aurait été détroussé et agressé à plusieurs reprises, avant d'être abandonné dans un secteur commercial isolé, près du chemin Rideau.

La deuxième présumée victime aurait été forcée de commettre un vol à main armée dans un dépanneur du chemin Pleasant Park, le 3 août. L'homme aurait ensuite été obligé de remettre le fruit du vol à ses tortionnaires, puis aurait été agressé au couteau, avant d'être lui aussi abandonné. Ce dernier s'est rendu à la police le soir même et aucune accusation n'a été déposée contre lui dans l'immédiat.

Enfin le 7 août, la troisième présumée victime aurait été enlevée, sur la promenade Lorry-Greenberg, par trois hommes dans un véhicule stationné le long de la rue. Le jeune homme aurait été agressé, étranglé, volé, puis abandonné à son tour.

Au moins deux des présumées victimes n'auraient pas été choisies au hasard, selon le sergent d'état-major Michael Haarbosch du SPO. Elles connaissaient les suspects.

De nombreuses accusations

Le plus jeune des quatre suspects a 14 ans et le plus vieux est âgé de 18 ans, alors que les deux autres ont 16 ans.

Ils font notamment face à des accusations d'enlèvement, de vol qualifié, de séquestration et de complot visant la perpétration d'un acte criminel.

Il pourrait y avoir d'autres victimes, selon les policiers, puisque des objets ont été saisis au cours de l'enquête, qui n'appartiennent ni aux suspects ni aux victimes connues.

D'autres suspects pourraient également être identifiés. Toute personne détenant de l'information est priée de communiquer avec les autorités, qui poursuivent leur enquête.

D'après les informations de la journaliste Laurie Trudel

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une crampe musculaire vraiment intense





Rabais de la semaine