Retour

Québec octroie près de 700 000 $ pour les études postsecondaires en Outaouais

L'Outaouais reçoit une enveloppe de 684 000 $ du gouvernement Couillard pour bonifier son offre de formation collégiale et universitaire.

De passage dans la région lundi matin, la ministre provinciale de l'Enseignement supérieur, Hélène David, en a fait l'annonce, en compagnie des élus libéraux de l'Outaouais.

Ainsi, la ministre a confirmé l'octroi de 219 000 $ au Cégep de l'Outaouais pour l'implantation des programmes de Techniques en architecture et de Techniques juridiques. Les fonds serviront à l'achat d'équipement et à l'aménagement de locaux.

Québec a aussi accordé un enveloppement de 215 000 $ au Cégep pour actualiser le programme de Technologie d'analyses biomédicales, afin qu'il réponde à l'évolution de la profession. L'argent permettra l'acquisition d'équipements et l'aménagement des locaux nécessaires.

Le Cégep de l'Outaouais est l'un des 11 établissements au Québec à recevoir des fonds pour ce programme, pour un total de 5 millions dans la province.

Des fonds pour une étude sur la formation en santé à l'UQO

L'Université du Québec en Outaouais (UQO) obtient pour sa part 250 000 $ pour la réalisation d'une étude sur le démarrage de nouveaux programmes universitaires en sciences de la santé.

Avec ces fonds, l'UQO pourra mener une analyse de positionnement afin de définir le créneau qu'elle prévoit occuper dans ce domaine pour répondre aux besoins de la région.

La ministre David souligne qu'elle et le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, sont conscients des attentes de l'Outaouais dans le dossier de création d'une faculté satellite de médecine et qu'elle souhaite « faire une annonce le plus vite possible ».

« Quand on parle de la question de délocalisation de McGill ici, pour offrir les deux premières années ou trois premières années de médecine, mais c'est des gros financements qui viennent avec ça », souligne-t-elle.

Un « rattrapage » nécessaire...

De son côté, le directeur général du Cégep de l'Outaouais affirme que le financement annoncé par la ministre David est un pas dans la bonne direction.

Frédéric Poulin, qui préside également l'Alliance pour la cause de l'enseignement supérieur en Outaouais (ACESO), réclame depuis plus de cinq ans un réinvestissement en éducation postsecondaire dans la région.

Il ajoute que la ministre de l'Enseignement supérieur compte faciliter la création de nouveaux programmes d'études dans le futur.

« Il y a deux choses qui m'ont frappé aujourd'hui », relate M. Poulin. « La première, c'est la très grande ouverture de la ministre David pour débuter ce rattrapage en Outaouais, mais aussi pour accélérer les demandes de programmes dans l'ensemble du Québec, où on a un processus qui est rigoureux, mais qui est malheureusement un peu lourd. »

M. Poulin indique que son établissement entend créer de 12 à 15 nouveaux programmes au cours de la prochaine décennie, incluant les deux annoncés lundi. Il rappelle qu'il attend une approbation du ministère pour lancer des programmes en radiodiagnostic et en loisirs.

... pour contrer l'exode des étudiants

Tout comme M. Poulin, le maire de Gatineau souligne que les nouveaux programmes encourageront plus de résidents de l'Outaouais à étudier sur la rive québécoise.

« En croissance depuis de nombreuses années, Gatineau et l'Outaouais n'ont pas encore un nombre de programmes d'enseignement supérieur équivalent aux besoins de sa population », peut-on lire dans son communiqué. « Pour freiner notamment l'exode de la population étudiante vers Ottawa, la région doit offrir des programmes qui répondent à ses attentes. »

Le président de l'Association générale des étudiants (AGE) de l'Université du Québec en Outaouais (UQO), Philippe Boily, émet quant à lui quelques réserves face aux annonces faites par la ministre David. Il les juge insuffisantes.

« Les deux pavillons autant à Saint-Jérôme qu'à Gatineau accusent un retard important au niveau des programmes, mais en plus ils sont presque à capacité maximale des étudiants » a-t-il dit, en entrevue. « On sait qu'il y a de nouveaux étudiants qui veulent venir étudier à l'UQO, mais qu'il n'y a pas de volonté politique pour développer de nouveaux campus. »

Les programmes de Techniques en architecture et de Techniques juridiques devraient être offerts dès 2017 au Cégep de l'Outaouais.

Avec les informations de Nathalie Tremblay

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine