Retour

Quel avenir pour l'ancienne ambassade des États-Unis?

Une galerie d'art, un centre culturel autochtone ou une maison du Canada? L'ancienne ambassade des États-Unis subira toute une transformation, et celle-ci sera déterminée par les Canadiens.

Le gouvernement fédéral invite les citoyens à soumettre leurs idées pour trouver un nouvel usage public au bâtiment patrimonial.

Lors d'une séance d'information publique jeudi soir, la ministre des Services publics et de l'Approvisionnement, Judy Foote, a dévoilé six idées pour la nouvelle vocation de l'ancienne ambassade.

Les citoyens peuvent aussi offrir leurs propres idées, en plus des six propositions, pour la nouvelle vocation du 100, rue Wellington, à travers une enquête qui restera en ligne jusqu'au 9 septembre

Le gouvernement canadien analysera les résultats puis les rendra publics.

Désert depuis près de 20 ans

Le bâtiment a été construit en 1931 dans le style beaux-arts de l'époque.

Il a accueilli la première mission étrangère au Canada.

En 1985, le 100, rue Wellington a été classé édifice fédéral du patrimoine canadien.

Les diplomates américains ont, par la suite, emménagé dans leur nouvel emplacement, le lourdement fortifié 490, promenade Sussex. Depuis 18 ans, l'ancienne ambassade est restée vide.

À la fin de l'époque de l'ancien premier ministre Jean Chrétien, le gouvernement envisageait d'y accueillir un musée national du portrait.

Le projet a cependant été annulé après l'arrivée des conservateurs au pouvoir en 2006.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine