Retour

Quel avenir pour les lettres « OTTAWA » du Village de l'inspiration?

C'est la fin du Village de l'inspiration dans le marché By à Ottawa, mais pas nécessairement celle de l'un des principaux attraits. Les fameuses grosses lettres « OTTAWA » seront toujours dans le paysage urbain.

Le village, créé avec des conteneurs maritimes, a été visité par environ 340 000 personnes et le nom de la ville, photographié des milliers de fois.

L'organisme Ottawa 2017 lèguera cette semaine les grandes lettres à la Ville qui compte les garder sur la rue York pour les prochains mois.

« Nous avons donné les lettres à la Ville et de ce que je comprends, aux dernières nouvelles, c'est qu'elles seront installées un peu plus à l'ouest de la rue York. Pour l'instant, c'est ce qui est planifié », a déclaré le directeur général d'Ottawa 2017, Guy Laflamme.

Ce dernier affirme que les lettres seront d'abord retirées en début de semaine pour être réparées et remises à neuf.

« Pour être réparées, pour être fin prêtes pour faire face aux conditions de l'automne et de l'hiver », a-t-il précisé.

C'est que les visiteurs sont montés sur les lettres, les ont touché et donc elles ont besoin d'un petit coup de pinceau et certaines réparations.

Il faudra environ de 10 à 15 jours pour enlever tous les conteneurs du site du Village de l'inspiration et les lettres seront par la suite installées.

Les commerçants critiquent le Village

Les commerçants situés aux abords du Village de l'inspiration ont déploré la présence de cette infrastructure sur la rue York. Ils avancent que la visibilité a été moins bonne pour leur commerce et du coup, que ça a été moins bon pour les affaires.

« Ça a enlevé beaucoup de place de stationnement. Les gens au marché, que ce soit les producteurs et les vendeurs, c'était plus difficile », a soutenu Ginette Bellehumeur, une commerçante du secteur.

Guy Laflamme, directeur général d'Ottawa 2017, a défendu le Village en affirmant qu'il a engendré de bonnes retombées économiques pour la Ville.

« C'était une question pour les commerçants de trouver des stratégies pour profiter du fait qu'on a 340 000 consommateurs à quelques mètres de son établissement, mais pour l'ensemble des commerçants je crois que ça a été positif », a-t-il affirmé.

Avec les informations d'Antoine Trépanier et de Marie-Ève DuSablon

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine