Retour

Quelle est la pollution générée par les différents partis politiques durant la campagne?

Pendant la campagne électorale fédérale, Brigitte Bureau répond à vos questions!

Une auditrice veut savoir à combien les partis politiques évaluent la pollution produite par leur campagne électorale?

RÉPONSE :

Cette auditrice a posé la question après avoir entendu les trois principaux partis annoncer leur intention de lutter contre le réchauffement de la planète. Elle voulait vérifier si les gestes suivent les paroles des partis politiques en matière d'environnement.

Le Noveau Parti démocratique (NPD) se dit fier de faire une tournée dite carboneutre. « Nous travaillons en partenariat avec l'entreprise Carbon Zero pour acheter des crédits de carbone pour les voyages de la tournée », explique-t-il. « Nous avions fait la même chose pour notre tournée en 2011. »

« Basé sur nos estimations de transport, nous avons contrebalancé l'équivalent de 1275 tonnes d'émission en investissant dans deux projets environnementaux fantastiques à Montréal et à Toronto touchant la reforestation et la biodigestion. »

Le NPD ajoute que l'édifice Jack Layton, son quartier général à Ottawa, a un toit vert, c'est-à-dire recouvert de terre et de plantes.

Le Parti libéral (PLC) ne précise pas combien de tonnes d'émission de gaz à effet de serre sa campagne électorale va générer. Mais il soutient avoir acheté des crédits de carbone pour ses autobus et son avion de campagne.

Selon le PLC, trois projets vont bénéficier de ces crédits de carbone : « un projet de réduction de la consommation de diesel dans l'industrie du transport, une initiative menée dans le but de réduire les émissions de gaz à effet de serre provenant des déchets du bois et la construction de chaudières à biomasse pour la production de chaleur au Québec. »

Le Parti libéral ajoute que le siège social de sa campagne a récemment déménagé dans un immeuble certifié LEED. « L'immeuble est doté de systèmes novateurs de conservation d'eau et d'énergie et de contrôle de la qualité de l'air », explique-t-on. « À l'intérieur, tous les déchets alimentaires et autres matières compostables sont éliminés par l'entremise du programme de bac vert de la Ville d'Ottawa. »

Le Parti conservateur (PCC) refuse de répondre à la question. « Nous ne commentons pas les opérations internes du parti », affirme-t-on, en guise d'explications.

Plus d'articles

Commentaires