Retour

Quelques insatisfactions pour les dernières discussions budgétaires à Gatineau

C'était la dernière journée, jeudi, de discussions budgétaires à la Ville de Gatineau. Après trois jours de présentations, les élus se sont prononcés sur les propositions pour le budget 2016.

Un texte de Louka Jacques

Alors qu'il n'y a eu pratiquement aucune objection depuis lundi, la dernière journée réservée aux votes indicatifs a permis à certains conseillers de démontrer leur insatisfaction envers les propositions.

Notamment, le conseiller du district de Lucerne, Mike Duggan, a remis en question le partenariat avec l'Université du Québec en Outaouais (UQO). Celui-ci prévoit un investissement d'un million de dollars sur cinq ans.

Selon M. Duggan, il est difficile de justifier un tel investissement alors que la Ville de Gatineau réduit le déneigement de certains trottoirs et augmente des tarifs, dont ceux des camps de jour.

La conseillère du district de Bellevue, Sylvie Goneau, s'est quant à elle opposée au plan d'investissement proposé, puisqu'il prévoit l'aménagement d'un piste cyclable dans le secteur de Buckingham, un projet évalué à plus d'un million de dollars.

Selon elle, Gatineau aurait pu faire des choix plus judicieux.

Qu'en pense le maire?

De son côté, le maire Maxime Pedneaud-Jobin est d'avis que l'investissement dans l'UQO ne vise pas à se substituer au gouvernement provincial, mais qu'il servira plutôt à créer des programmes en santé, des besoins identifiés par le front commun de l'Outaouais, lors de la dernière campagne électorale provinciale.

Le maire de Gatineau croit que cet investissement aura des répercussions positives pendant plusieurs années pour l'Outaouais.

Les votes étaient des votes indicatifs, le budget sera adopté officiellement le 8 décembre. Rappelons que la hausse d'impôt foncier prévue s'élève à 2,9 %, dont 1 % sera dédié aux infrastructures.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine