Retour

Rassemblement devant la garderie Beausoleil dans la basse-ville d'Ottawa

C'est aujourd'hui que la fermeture de la garderie Beausoleil est devenue effective. Les parents des enfants qui fréquentaient le centre ont décidé de marquer le coup une dernière fois, afin de montrer leur opposition contre cette décision de la Ville.

Ces parents ont appris, au mois de juillet dernier, qu'ils devaient trouver un nouveau service de garde pour leurs enfants, en raison des réparations majeures qui seront effectuées sur l'édifice. Cette situation entraîne la fermeture de la garderie jusqu'en octobre 2016.

Le Comité SOS Beausoleil demande un plan et un engagement clair de la part de la Municipalité, afin que la garderie soit relocalisée le temps des travaux, ou qu'au moins, elle soit rouverte l'an prochain, avec le même nombre de places pour enfants francophones, c'est-à-dire 46.

Les membres de l'organisme souhaitent que la Ville réalise que les services en français sont primordiaux pour les enfants en bas âge.

Il y a aussi une pétition qui circule en ce moment. Elle sera envoyée aux élus dans le but de faire entendre ces revendications.

« Si les services municipaux s'engageaient à rouvrir la garderie et qu'après on pouvait s'entendre sur les modalités, mais [...] on dirait qu'ils ne veulent pas s'engager au niveau municipal, qu'il y a déjà une préconception du résultat qui s'en vient au mois d'octobre, et ce débat-là, il n'a pas eu lieu », déplore un membre du Comité SOS Beausoleil, Étienne Trépanier.

En effet, une révision complète du programme de garderies municipales aura lieu cet automne.

Les parents craignent un désengagement de la Ville d'Ottawa et que le nombre de places allouées à Beausoleil soit rattaché à une école, comme le permet un nouveau dispositif provincial.

Le conseiller Mathieu Fleury ne sait d'ailleurs pas si la garderie demeurera au même endroit, après les travaux. Il assure qu'elle rouvrira avec le même nombre de places francophones, sans pour autant être en mesure de confirmer si elle sera toujours gérée par la Ville.

Avec des informations de Stéphane Leclerc et Laurie Trudel

Plus d'articles

Commentaires