Retour

Raz-de-marée libéral : les réactions dans la région d'Ottawa et de Gatineau

Les réactions n'ont pas tardé des deux côtés de la rivière des Outaouais, alors que le Parti libéral (PLC) non seulement a remporté une majorité de sièges à l'échelle du pays, mais a fait de substantiels gains dans la région.

La victoire est bien sûr célébrée chez les libéraux, qui ont complètement renversé la vague orange qui avait balayé l'Outaouais en 2011.

Dans Hull-Aylmer, le député élu Greg Fergus a comme priorité de rebâtir les ponts entre le gouvernement fédéral et ses fonctionnaires.

Même son de cloche dans Ottawa-Vanier, où le libéral Mauril Bélanger souhaite renverser la vapeur et rétablir un lien de confiance entre la fonction publique et le gouvernement fédéral.

À peine défaite, Nycole Turmel refuse quant à elle pour l'instant de spéculer sur son avenir politique. La députée sortante de Hull-Aylmer estime que le NPD devra faire un examen de conscience à la lumière de ces résultats difficiles.

Réactions à l'échelle municipale

Les réactions ne se sont pas non plus limitées aux politiciens fédéraux.

Le maire de Gatineau Maxime Pedneaud-Jobin a été prompt à saluer la victoire du parti de Justin Trudeau. M.Pedneaud-Jobin et son homologue ottavien Jim Watson avaient interpellé les chefs fédéraux pour qu'ils se prononcent sur les enjeux municipaux, comme le transport en commun et les infrastructures.

Maxime Pedneau-Jobin perd du même un membre autour de la table du conseil municipal de Gatineau, avec l'élection de Stéphane Lauzon dans Argenteuil-La Petite-Nation.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine