Retour

Réactions positives à la suite de l'annonce de remboursement par CIMA+

Des voix s'élèvent pour saluer la décision de la firme CIMA+ de proposer de rembourser les sommes payées en trop par la Ville de Gatineau lors de contrats publics obtenus à la suite de manœuvres illégales.

La firme d'ingénierie a déposé un avis d'intention de participer au Programme de remboursement volontaire (PRV), ce qui lui permettra d'éviter un procès.

L'avocat de Gatineau Richard Leblanc, spécialisé dans le domaine du droit de la construction, croit que cette solution est juste pour tout le monde.

Le montant des sommes qui pourront être remboursées demeure inconnu.

Ce n'est qu'à la toute fin du PRV, dans deux ans, que le public pourra connaître le montant global qui a pu être récupéré auprès des entreprises visées.

Accueil positif de la Ville de Gatineau

La Municipalité a refusé de nous accorder une entrevue à ce sujet. Toutefois, par courriel, elle indique que cette nouvelle démontre que les outils mis en place par le gouvernement permettront aux contribuables de récupérer au moins « une partie des sommes qui leur sont dues. »

Le directeur du cabinet du maire, Melvin Jomphe, assure que la Ville participera au processus, administré par le juge à la retraite François Rolland.

« L'administration de la Ville verra à collaborer avec l'administrateur du programme afin de lui fournir toute l'information pertinente », précise M. Jomphe par courriel.

Signe de transparence

Tout cela est une bonne nouvelle, selon Mike Duggan, conseiller du secteur de Lucerne.

« C'est un bon indice qu'en 2016, le marché comprend que nous avons un système de gouvernance beaucoup plus transparent, » dit-il.

Avec la collaboration de Jérémie Bergeron

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine