Un homme d'Ottawa intente un recours collectif contre le site de rencontres Ashley Madison pour atteinte à la vie privée. Les données personnelles de millions d'usagers, dont des milliers de Canadiens, ont été publiées en ligne par des pirates informatiques.

Veuf après 30 années de mariage, Eliot Shore s'est inscrit sur le site de rencontres dans l'espoir de trouver une nouvelle compagne. Selon la poursuite, il n'a utilisé le site qu'un court laps de temps et n'a finalement jamais fait de rencontres.

Il fait partie des milliers de Canadiens dont les informations personnelles ont été piratées en juillet par un groupe se présentant sous le nom d'Impact Team. Les données publiées en ligne dévoilent les noms, courriels, adresses de même que les messages privés envoyés par l'entremise du site.

Les pirates informatiques menaçaient de révéler ces données si Avid Life Media, l'entreprise propriétaire d'Ashley Madison, ne fermait pas le site.

La firme d'avocat Charney Lawyers and Sutts qui représente Eliot Shore dit avoir été approchée par de nombreux clients d'Ashley Madison en colère. Certains d'entre eux avaient payé des frais additionnels pour que le site efface toutes leurs données, ce qui n'aurait manifestement pas été fait.

La poursuite cite Avid Dating Life et Avid Life Media, les deux entreprises propriétaires d'AshleyMadison.com, mais ne s'attaque pas aux pirates informatiques à l'origine de cette fuite massive. La firme encourage les usagers du site de toutes les provinces à les contacter pour faire partie de ce recours.

Plus d'articles

Commentaires