Retour

Recrudescence à Ottawa des cas de surdoses potentielles d'opioïdes

Santé publique Ottawa (SPO) affirme qu'il y a eu 15 cas de surdoses d'opioïdes entre les 18 et 20 avril. La vie de ces patients a été menacée ou potentiellement menacée.

L'Hôpital d'Ottawa a dû traiter, au cours des deux derniers jours, sept cas de surdoses. L'urgence du campus Civic a traité cinq patients, tandis que celle du campus Général en a soigné deux.

L'établissement hospitalier soupçonne qu'il s'agit de cas de surdose de fentanyl. En conséquence, l'Hôpital d'Ottawa dit avoir augmenté ses stocks de naxolone, un antidote au fentanyl.

Les autorités de la santé publique ne peuvent confirmer pour le moment si les personnes traitées avaient pris du fentanyl ou un autre opioïde.

Mais devant la gravité de l'état des personnes qui se sont présentées à l'urgence, SPO soupçonne que des opioïdes ont été ajoutés à d'autres drogues ou à des médicaments contrefaits.

Une campagne de prévention

En février dernier, SPO avait lancé une alerte contre les dangers d'une surdose d'opioïdes, de fentanyl ou de comprimés d'ordonnance contrefaits.

En regard de la recrudescence soudaine de cas de surdoses, SPO rappelle l'importance d'administrer de la naxolone aux personnes qui feraient une surdose d'opioïdes et de contacter le 911 aussitôt.

Les autorités de la santé publique rappellent également que des trousses de naloxone à emporter sont offertes gratuitement dans certaines pharmacies et auprès d’autres organismes à Ottawa.

SPO offre également plusieurs conseils sur son site internet.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine